Quaternio Verlag Luzern

Les Éditions Quaternio Lucerne dans les médias et la science

 

FAZ

16 octobre 2009

Aperçu de la Foire du Livre :
Ce n’est pas une question de surface

« Un mètre carré de stand à la Foire du Livre de Francfort coûte dans le meilleur des cas 231 euros HT. Quelle affaire ! À peine plus de deux centimes le centimètre carré. En revanche, un centimètre carré du livre de prières de Claude de France revient à 37 euros TTC : cet ouvrage réalisé en 1517 pour la future reine de France ne mesure que 4,9 sur 6,9 cm, mais l’édition fac-similé coûte au moins 1480 euros (payables d’avance). Quelle affaire pourtant ! Car pour ce prix, on a 132 enluminures dont la composition et l’expressivité n’ont rien à envier aux plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance – avec des couleurs aussi fraîches qu’au premier jour. Alors qu’elles n’ont que trois mois, les Éditions Quaternio de Lucerne ont marqué leur début à Francfort en présentant ce petit joyau sur un stand tout de velours rouge revêtu, assorti à la couverture de l’ouvrage et orné d’une version de deux mètres de haut du livre. Et figurez-vous que même dans ce format, les images sont éclatantes : le plus beau livre de la Foire. »

Sueddeutsche Zeitung

15 octobre 2009

Un stand, un livre
Quaternio sort une édition fac-similé du livre de prières de Claude de France

« Dans une vitrine posée sur une fine colonne se trouve un manuscrit enluminé reproduit à l’identique, le livre de prières de Claude de France (1499-1524), l’épouse du roi François Ier.

Cet objet, qui relève d’un art du livre « en miniature » plutôt rare, orné de 132 somptueuses scènes imagées, pouvait être emporté partout, déposé dans la main délicate de sa propriétaire. Cela n’est plus possible avec l’original, conservé à la Pierpont Morgan Library de New York. Il est beaucoup trop fragile pour être à même d’être exposé.

Fac-similé signifie « fais pareil ». Les quatre collaborateurs des Éditions Quaternio Lucerne sont tous experts en la matière. […] À l’été 2009, ils ont choisi de créer cette maison indépendante et de la baptiser « Quaternio », reprenant le terme qui désignait un cahier formé de quatre feuilles doubles. »

5 décembre 2009

Le plus beau livre vient de Lucerne
Les Éditions Quaternio Lucerne s’inscrivent dans une tradition lucernoise, la production des éditions en fac-similé. L’équipe y investit ses économies et beaucoup d’ardeur.

« Difficile d’imaginer plus beau compliment pour une jeune maison d’édition qui se lance. Selon la Frankfurter Allgemeine, c’est elle qui a présenté le “plus beau livre” à la gigantesque Foire du Livre de Francfort. Et ça, dès le début, au milieu de concurrents internationaux qui fabriquent de précieux ouvrages en fac-similé.

“Le plus beau” était ainsi le livre de prières de la reine Claude de France. “Bien sûr, nous en sommes extrêmement heureux, d’autant que cela a suscité des réactions positives”, confie avec joie Regula Schneider, ancienne responsable clientèle aux Éditions Facsimilé de Lucerne.

 

Véritables experts

 

(…) Le quatuor fondateur des Éditions Quaternio entend perpétuer la tradition du fac-similé à Lucerne. Le nom “Quaternio” symbolise d’une part ce quatuor de spécialistes de l’édition en fac-similé – Gunter Tampe, Clarissa Rothacker, Regula Schneider et Arne Domrös – mais reprend d’autre part une notion de l’artisanat du livre et de la reliure : un quaternion se compose de quatre doubles feuilles et donne ainsi 16 pages.

“Il peut sembler audacieux, à notre époque, de fonder une nouvelle entreprise produisant des ouvrages de luxe, mais nous y mettons toute notre ardeur”, déclare Domrös, qui s’occupe entre autres de marketing. Les fac-similés sont des reproductions à l’identique de manuscrits enluminés originaux ou d’autres documents précieux, souvent historiques. Le travail se fait en plusieurs étapes délicates : photographier chaque page, imprimer les couleurs, rendre l’or et l’argent, réaliser une réplique de la couverture – dans le cas du livre de prières de Claude de France, celle-ci est en velours avec des fermoirs travaillés à la main. »

 

3 décembre 2009

Un livre de 49 sur 69 millimètres pour un début
La ville de Lucerne a de nouveau un éditeur de fac-similés : pour la première fois, les Éditions Quaternio Lucerne ont présenté un livre de prières à la Foire du Livre de Francfort. Elles comptent sortir à l’avenir deux titres par an.

« C’est à la fois une aventure et ça n’en est pas une. Après tout, les personnes de l’équipe se connaissent depuis longtemps : Gunter Tampe (fabrication, marketing, distribution), Clarissa Rothacker (éditorial, relations publiques), Arne Domrös (marketing, maquettes, textes, traitement des images) et Regula Schneider (ventes, finances, comptabilité) travaillaient déjà tous aux Éditions Facsimilé de Lucerne avant que celles-ci ne soient vendues au groupe Bertelsmann.

 

(…) Même si les grands noms sont déjà publiés, “on trouve encore des trésors”, confie Tampe. Ils sont trois à éplucher les répertoires des bibliothèques, à rechercher sur Internet et à exploiter surtout les contacts qu’ils ont tissés depuis des années avec les bibliothèques. L’accent est mis sur les ouvrages de l’Occident, réalisés avant l’invention de l’imprimerie dans les scriptorium des couvents ou les ateliers séculiers. Les bibliothèques suisses sont largement prises en considération ; celles de Saint-Gall (Vadiana), mais aussi de Zurich et de Genève abritent certainement des trésors intéressants qui, par leur richesse ornementale, se prêtent au fac-similé – car c’est de cela que vit cette branche de l’édition, comme en a donné la preuve le Livre de prières de Claude de France, le “petit premier” des Éditions Quaternio Lucerne : un univers de 49 sur 69 millimètres, avec 132 scènes imagées hautes en couleurs ; ce délicat ouvrage avait été enluminé pour Claude de France (1499-1524), l’épouse du roi François Ier. »

 

Roger S. Wieck
Conservateur à la Pierpont Morgan Library, New York

« Lundi, j’ai emporté chez moi le livre de prières de Claude de France et j’ai passé la nuit à l’admirer. Le fac-similé est une merveille. La grande différence entre l’original et la reproduction est le confort : on peut manier le fac-similé et en savourer les images sans craindre de le détériorer ! J’avais le sentiment de voir le livre pour la première fois. À le saisir ainsi du bout des doigts, il devient pour moi la muse de ces lignes. »

Eberhard König
Professeur au département d’Histoire de l’art de l’Université libre de Berlin

« Celui qui aime les manuscrits médiévaux et qui veut pouvoir véritablement les avoir entre les mains aura cette joie grâce au fac-similé réalisé à la perfection sur le lac des Quatre cantons ! Nous aurons droit désormais à de somptueuses reproductions de manuscrits du Moyen Âge magnifiquement reliés. Ils nous prouveront en outre que la Suisse, Lucerne et le lac des Quatre cantons, même en période de crise, osent passer outre la conjoncture et relever de nouveaux défis. »

François Avril
Conservateur honoraire du Département des Manuscrits
de la Bibliothèque nationale de France, Paris

« Une nouvelle maison d’édition de facsimilé, les éditions Quaternio Lucerne ou « Faksimile Verlag Luzern redivivus » ? […] L’effort particulier consenti par les principaux cabinets de manuscrits existant de par le monde pour l’acquisition de ces fac similés est bien la preuve de leur intérêt sur le plan de la recherche.

[…] on vient d’apprendre la naissance d’une nouvelle maison d’édition, les Editions Quaternio Lucerne, […] qui s’efforcera de maintenir, à Lucerne même, la tradition de fac-similés de qualité qui faisaient la réputation de « Faksimile Verlag Luzern ». On ne peut que saluer favorablement la nouvelle et formuler les meilleurs vœux pour le succès de cette entreprise. »

James H. Marrow
Professeur émérite d’Art et d’Archéologie, Princeton University, Princeton NY

« L’avènement des Éditions Quaternio Lucerne est une nouvelle bienvenue pour tous ceux qui partagent le même intérêt pour l’histoire et la culture du Moyen Âge et qui apprécient le rôle particulier qu’ont les manuscrits enluminés en offrant un accès unique aux croyances et valeurs de cette époque.

Ce nouveau venu a été pris en main par quatre des principaux anciens collaborateurs des Éditions Facsimilé de Lucerne, lesquelles avaient ouvert la voie ces trente dernières années en établissant dans la publication de fac-similés des critères techniques, scientifiques et esthétiques des plus élevés. […]


Voilà une bonne raison de croire que les Éditions Quaternio Lucerne maintiendront et prolongeront cette tradition d’excellence, de même qu’elles continueront à favoriser l’accès à la connaissance de certains des plus merveilleux produits encore existant des auteurs, patrons, scribes, artistes et collectionneurs du Moyen Âge. En tant que spécialiste et collectionneur de livre de beaux-arts en fac-similé, qui les utilise énormément pour l’enseignement et qui sait combien de plaisir cela procure aux bibliophiles du monde entier, je suis ravi de savoir que les Éditions Quaternio Lucerne reprennent le flambeau des Éditions Facsimilé Lucerne et poursuivront leur travail en démocratisant l’accès aux plus beaux monuments de la connaissance humaine, de la foi, de l’artisanat et de l’imagination. Je leur souhaite beaucoup de succès. »

Claudia Fabian
Directrice du département des manuscrits de la Bayerische Staatsbibliothek de Munich

« Tous mes meilleurs vœux aux Éditions Quaternio Lucerne pour un lancement réussi. […] Le fac-similé d’ouvrages de haut niveau de notre fonds est selon moi indispensable à la présentation efficace et à l’utilisation par la recherche de ces manuscrits rares et fragiles. Je ne peux que me réjouir de tous les beaux projets et initiatives qui seront réalisés dans ce domaine.

Je souhaite donc beaucoup de succès à cette nouvelle maison dans le choix des manuscrits qu’elle produira en fac-similé. »

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer